15 mai 2012

Président « normal »... Attention : danger ! Le mot est suspect.

 normalité, folie, totalitarismeOn n’entend plus que cela sur les ondes, depuis les élections du Président de la République. Et je m’étonne qu’aucun journaliste ne tique ! Je suis d’une génération qui, dans le sillage de Foucault, a remis en cause la notion de « folie » qui désignait trop facilement les individus différents, artistes, homosexuels, etc. Je suis d’une génération qui a appris grâce à Soljenitsyne que les Goulags étaient remplis de gens taxés de dérangements psychiatriques parce qu’ils étaient lucides et contestaient la normalité dominante...

Jamais nous ne nous serions autorisés à qualifier une personne de normale parce qu’en creux, cela révèle la folie de l’autre.

Cette nouvelle mode du « normal », c’est plus que louche. Vous ne trouvez pas ? C’est, au minimum, une injure qui ne s’assume pas.

Je pourrais reproduire ici de belles citations piochées sur Wikipédia, mais je me contente de dire ici ma trouille que nous nous retrouvions cernés par des gens brandissant ce critère totalitaire de la normalité...

Je suis consternée de voir les contestataires de naguère brandir cette idéologie de l’homme normal... S’en vanter, l’ériger en valeur que relaye les médias...

J’espère que vous êtes comme moi, indignée !

Commentaires

Bonsoir,
Tout comme vous, je me suis inquiété de cette soudaine abondance dans l'emploi de ce qualificatif "NORMAL" parce que confronté moi-même à cette question sur la normalité avec un fils de 29 ans dit "ANORMAL" parce que enfant précoce, il n'aborde pas les sujets de la même façon que nous .....
Mais en allant bien au delà de cette expérience qui croule sous les nombreux soucis avec les gens dits "NORMAUX", j'ai encadré ma triste expérience de relations familiales houleuses qui fait souvent état de ce qui serait normal chez les uns et anormal chez les autres .... question de principe mais surtout de loyauté.
Je salue donc votre excellente approche que j'ai moi-même citée dans mon article :
http://ledroitnaturel.blogspot.fr/2012/07/demeurer-un-etre-normal.html

A 65 ans, il me reste encore un peu de temps pour essayer de comprendre ce qu'une vie vaut sur ce plan de la dite .... NORMALITÉ.
Bien à vous.
Serge

Écrit par : Serge FIOCRET | 22 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

je vous sus très reconnaissante, Serge, de votre commentaire... Enfin quelqu'un qui comprend mon point de vue et le dit (ose l'exprimer, en tout cas) ! Merci.

Écrit par : Claudine | 23 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Claudine,

Si je suis le seul à réagir et partager votre point de vue, c'est donc que je suis un anormal qui a osé, tout comme vous, se poser cette "délicate" question.
Il faut bien dire que depuis 29 ans, on se pose la question vis à vis de ce fils considéré comme anormal et rejeté par notre chère famille.
Voyez-vous, cette notion peut aller très loin.
Mais je vous rassure, mon débile mental va bien .... la preuve :
http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/traits_haut_potentiel_douance.html

Puisque vous êtes une plume légère qui publie ses émotions, d'autres traitent leur sujet avec autant d'amour pour cette "NORMALITÉ"
http://douance-psychologie-reflexion-fiocret.blogspot.fr/

Bonne soirée; et merci pour votre réaction sympa.
Serge

Écrit par : Serge FIOCRET | 23 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Un petit tour sur le site en référence et je sens que je vais faire un voyage stimulant... Ne soyez pas trop impatient d'avoir mes réactions : je suis en plein déménagement/emménagement et je n'ai pas Internet dans les 2 maisons... pas encore.

Quoi qu'il en soit, à très bientôt !

Écrit par : Claudine | 23 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire